Quel sérum est fait pour moi ?

Choisir le sérum qui est fait pour nous n’est jamais chose facile.

Entre les changements de saisons, l’environnement, nos hormones qui n’en font souvent qu’à leur tête et le stress du quotidien, les besoins de notre peau évoluent constamment et traiter des préoccupations cutanées importantes demande autant de patience que d’actifs bien choisis.

Grâce à leur texture aqueuse et leur faible poids moléculaire, les sérums sont immédiatement absorbés par l’épiderme, agissant comme de précieux transporteurs d’ingrédients magiques au plus profond de notre épiderme.

C’est pour cette raison qu’ils sont essentiels dans toute routine de soin, puisqu’ils sont les seuls traitements susceptibles de vraiment faire une différence, mais aussi qu’ils doivent à tout prix être appliqués avant une crème hydratante ou une huile pour pouvoir faire leur travail correctement.

Si vous n’avez pas encore trouvé le sérum qu’il vous faut, suivez le guide !

Au secours ma peau à soif !

Les peaux qui manquent de rebondi, tiraillent et affichent des petites marques d’oreiller longtemps après le réveil sont sans le moindre doute déshydratées.

Le héros incontesté des peaux assoiffées reste l’acide hyaluronique, qui peut retenir jusqu’à 1'000 fois son poids en eau et lisse instantanément les petites ridules d’expression.

Il est crucial de satisfaire l’appétit de cette petite molécule très, très gourmande en eau avec une crème hydratante adaptée et si possible, de sceller le tout avec une huile fine qui préviendra une future perte d’eau.

Au secours, ma peau est terne

Le secret d’un teint radieux ? La vitamine C ! Cette super vitamine agit comme un bouclier environnemental antioxydant qui va non seulement protéger nos cellules et prévenir un vieillissement cutané prématuré, mais aussi de booster notre production de collagène et d’unifier le teint en ralentissant la synthèse de mélanine, à qui l’on doit l’apparition de petites taches pigmentaires.

Pour un résultat encore plus bluffant, on alterne entre un sérum à base de vitamine C le matin, et un traitement aux acides AHA la nuit et quoi qu’il arrive, on n’oublie surtout pas d’appliquer une protection solaire quotidiennement (si si, vraiment !).

Au secours, j'ai des taches

Les causes d’une hyperpigmentation sont aussi nombreuses que variées, et si aucun traitement cutané n’arrive à la cheville d’un laser lorsqu’il s’agit d’éliminer des taches particulièrement répandues ou anciennes, certains ingrédients peuvent malgré tout changer la donne.

Parmi eux, la vitamine C permet de freiner la synthèse de mélanine dans sa course, justement responsable pour l’apparition de taches, tout en unifiant progressivement le teint. Pour une action plus ciblée, la niacinamide (ou vitamine B3) estompe l’apparence des taches existantes et agit aussi comme un anti-inflammatoire, prévenant l’apparition de cicatrices permanentes qui surviennent souvent après un bouton.

La vitamine A et ses dérivés de la famille des rétinoïdes est elle aussi particulièrement efficace, même si elle n’est pas recommandée pour les peaux sensibilisées et réactives. Et puis, la meilleure arme contre les taches reste évidemment une protection solaire adéquate.

Au secours, j'ai des rougeurs

Aucune peau est sensible par défaut. Un régime alimentaire qui ne nous convient pas, le stress du quotidien, la pollution, notre environnement ou une succession de produits trop importante et trop fréquente conduisent tous à la détérioration de notre barrière cutanée protectrice et donc à la sensibilisation de notre épiderme.

Si notre peau ne supporte plus rien et qu’elle rougit inconfortablement à la moindre petite attention, une routine aussi minimaliste que possible est essentielle. Une fois notre épiderme moins douillet, l’introduction de niacinamide et d’actifs antiinflammatoires permettra de progressivement reconstituer notre précieuse barrière hydro-lipidique.

Au secours, j'ai un bouton !

Pour préserver son teint immaculé et prévenir l’apparition de petits boutons douloureux, on fait appel à des ingrédients anti-inflammatoires comme l’acide salicylique qui s’occupe aussi de nous débarrasser de notre excèdent de sébum et de cellules mortes, comme d’actifs antibactériens tel que l’argent micronisé.

Côté soin de nuit, on opte soit pour un soin à base de rétinol si notre tolérance le permet (et si l’on a vraiment affaire à de l’acné récurrent), soit pour un traitement aux acides AHA comme l’acide glycolique ou lactique qui permettront d’exfolier la peau tout en douceur pour prévenir l’apparition de futures imperfections.