Livraison gratuite dès 70 CHF d'achats

Sous-total : CHF
Livraison :

Total : CHF

Une Histoire

Qui sommes nous ?

Découvrons Aline et Johan, fondateurs de Happy Officine

Aline et Johan, racontez-nous votre parcours jusqu’à la création de Happy Officine

Aline : Nous avons tous les deux un parcours hors des sentiers battus. Johan est un autodidacte que tout intéresse. De l’horticulture à l’informatique en passant par l’évènementiel, c’est un touche-à-tout passionné par les voyages, les sciences humaines, l’histoire, la photo…

Johan : Mon parcours est également atypique, pluridisciplinaire (et indiscipliné !). J’ai créé ma première activité à 19 ans et ai travaillé dans des domaines hyper variés avant de m’intéresser à la consommation responsable, aux produits naturels et plus particulièrement aux cosmétiques.

Comment est né votre intérêt la consommation responsable ?

Johan : Mon attention a été attirée par la composition des produits d’utilisation quotidienne pour la cuisine comme pour l’hygiène. J’ai commencé à chercher des marques responsables pour mon utilisation personnelle, mais je me suis vite rendu compte de la complexité de trouver les produits qui me plaisaient.

Aline : J’ai longtemps été tiraillée entre le plaisir et le raisonnable, stressée par la culpabilité engendrée par ma façon de consommer et par les comportements parfois totalement illogiques des consommateurs, moi la première ! Je suis une femme normale, avec des habitudes de vie qui parfois ne sont pas parfaites ou pleines de contradictions, mais l’envie de devenir de plus en plus responsable et consciente de ma consommation. Je ne veux pas culpabiliser si j’achète tel ou tel produit, et surtout, je veux garder le plaisir !

Quelle est la genèse de Happy Officine ?

Aline : Comme j’aime l’esthétique et ai toujours été attirée par le monde de la beauté, je me suis intéressée aux étiquettes des produits d’hygiène et de beauté. Je suis vite tombée de haut en découvrant les compositions et j’ai commencé d’établir une liste noire pour mon usage personnel… Je ressens un véritable ras le bol de rester spectateurs de la destruction à petit feu de notre planète. Marre du plastique, de me faire avoir, de polluer, d’acheter faux ! Alors j’ai eu envie de partager mes découvertes et expériences et de m’engager à ma manière.

Johan : Nous n’avons pas vocation à sauver l’humanité tout seuls, mais sommes attentifs sur le sujet.

De plus, j’ai besoin d’avoir une activité professionnelle qui a du sens, qui m’apporte du plaisir et ne soit pas une course à la rentabilité qui fait faire n’importe quoi. Je suis vigilant sur les conditions de travail et pas prêt à faire n’importe quoi pour gagner ma vie.

Vous venez d’avoir un bébé, de quel monde rêvez-vous pour lui ?

Johan : Comme tous les parents, nous avons envie que notre fils soit heureux. Mais surtout de lui faire comprendre que le vrai bonheur n’est pas le bonheur matériel, mais l’accomplissement de soi, l’équilibre, la joie. Une démarche complète bien plus importante à nos yeux que statut social ou la réussite financière.

Aline : Moi je voudrais qu’il puisse « manger propre, respirer propre, et consommer propre » ! Qu’il soit investi pour la nature et qu’il ait le choix de consommer comme il le veut sans pour autant culpabiliser. Qu’il soit un brin philosophe et psychologue, ce qui lui permettrait d’affronter la vie plus sereinement…

Vous êtes un couple franco-suisse. Pourquoi avoir choisi la Suisse comme port d’attache ?

Aline : Nous nous sommes rencontrés à Paris où nous avons vécu quelque temps. Nos familles respectives trouvent leurs origines aussi bien en Angleterre et en Hollande pour Johan qu’en Normandie, en Alsace et en Suisse pour moi. Revenus en Suisse pour des raisons familiales, nous apprécions beaucoup la bienveillance et la politesse des gens, le respect pour la nature, la propreté, le calme. Notre vie, comme nos choix alimentaires sont plus simples, toujours bio et on mange surtout local et de saison.