Livraison en 48h gratuite dès 40 CHF 🚚
Rencontres 

Les conseils d’une pro pour vivre une sexualité épanouie

La sexualité occupe une part importante de nos vies d’êtres de chair. Il est donc tout naturel de nous interroger sur notre rapport à l’intimité, quel que soit notre âge ou notre orientation.

Et s’il y a bien quelqu’un qui s’y connaît en sexual wellness, c’est Anne Kerveillant. Elle a créé la marque My Lubie, que nous sommes heureux de vous proposer sur notre e-shop.

Elle répond aujourd’hui aux questions que vous vous posez en matière d’épanouissement sexuel.

Une invitation à s’explorer et une redécouverte de la sexualité sous un angle récréatif, où ce sont les tabous qu’on envoie en l’air.

Bonjour, Anne. Vous êtes la fondatrice de My Lubie, une marque française de produits de bien-être intime qui connaît un joli succès depuis son lancement en 2020 ! On vous sait très engagée pour la démocratisation décomplexée du plaisir. En quoi notre épanouissement sexuel joue-t-il un rôle dans notre bien-être général ?

La sexualité fait partie de la vie ! Par conséquent, le fait qu’elle se déroule bien ou non a un impact sur notre état d’esprit. Il est difficile d’ignorer sa santé sexuelle, c’est pourquoi prendre soin de sa santé intime est important. De la même façon, il est essentiel de rappeler qu’il ne faut pas avoir honte : ni du niveau de sa libido, ni de ses désirs et fantasmes. Avoir confiance en soi pour les explorer permet de se sentir pleinement épanoui.e, sans avoir l’impression de ne pas être soi-même.

Je pense qu’il convient de désamorcer d’emblée la « bombe » pour nos lectrices : avoir une vie sexuelle épanouie, est-ce que cela signifie forcément avoir une vie intime (très) active ? Certains influenceurs sexo, par exemple, prônent l’émancipation sexuelle par l’augmentation de la fréquence des rapports et/ou la multiplication des partenaires…

Avoir une vie sexuelle active, avec plusieurs partenaires, plusieurs rapports par semaine… Tout ça n’a rien à voir avec une vie sexuelle épanouie. En fait, il n’y a pas de standard pour une « bonne » sexualité, contrairement à ce qu’on peut penser. L’essentiel, c'est d’en développer une qui nous ressemble : rythme, désirs à explorer, avec qui, comment, etc. C’est ce qu’on essaye de transmettre avec My Lubie. Au-delà de nos produits, c’est une vision de la sexualité bienveillante pour « sexplorer ».

Mais du coup, comment sait-on si on est épanoui (ou pas) sexuellement ? Bien qu’on imagine qu’il n’existe pas de recette miracle, peut-être y a-t-il un petit voyant vert (ou rouge) qui s’allume à un moment dans notre tête.

Il faut vous écouter, tout simplement. Si vous éprouvez un sentiment de déception, de lassitude ou encore de dégoût, alors c'est que quelque chose ne vous convient pas. Réfléchissez à ce qui génère cette sensation, mais aussi à ce qui pourrait la régler. Attention, toutefois, soyez vigilant.e : votre vie sexuelle est avant tout individuelle. Alors, si vous ou votre partenaire exprimez un souhait, un changement, un désir, aucun de vous ne doit se sentir obligé.e de dire oui pour faire plaisir à l’autre. Vous pouvez essayer, bien sûr, mais ne cherchez pas à faire du forcing en privilégiant votre propre bien-être au détriment des aspirations de votre partenaire – et inversement.

Et d’ailleurs, quels sont les principaux obstacles à notre épanouissement intime ? Il y a fort à parier qu’ils puissent être nombreux et parfois délicats à surmonter…

En premier, sans hésiter, les tabous/préjugés : ils nous conditionnent sur ce qu’il faut faire ou non et nous limitent dans notre « sexploration ». La confiance en soi joue elle aussi un rôle important. Nous sommes parfois les premiers ennemis de notre bien-être. Ensuite, il serait naïf d’ignorer l’impact de la santé intime, notamment des pathologies ou désagréments (comme l’endométriose, les sécheresses intimes, l’impuissance, pour n’en citer que trois), qui limitent physiquement ou psychologiquement l’épanouissement et cantonnent la « sexploration » à des niveaux que certain.e.s aimeraient pourtant dépasser, sans forcément avoir la possibilité d’y parvenir. Nous avons développé notre huile intime au CBD pour soulager les inconforts lors de la pénétration ou des règles, par exemple, mais il existe de nombreux autres obstacles en attente de solutions holistiques.

Vous parlez beaucoup de « sexploration », c’est-à-dire une pratique qui consiste à s’explorer, se (re)découvrir et mieux se connaître par l’expérimentation du plaisir sexuel. On a l’impression que cela passe en grande partie par la masturbation… Est-on « frigide » si on ne ressent pas le besoin de se toucher ou l’envie de s’offrir des parties de plaisir solitaires ?

Chez My Lubie, nous n’aimons pas cette expression, que nous trouvons sexiste. Elle nomme un comportement qu’on attribue uniquement aux femmes qui n’ont pas l’attitude qu’on aimerait qu’elles adoptent. En dehors de ça, la sexualité repose sur l’expression de la libido, et cette dernière fluctue avec le temps. Parfois, elle sera très élevée, vous aurez alors envie de vous toucher, d’autres fois moins… et parfois pas du tout ! On l’oublie quand on parle de bien-être intime, mais l’asexualité (ndlr : absence d’attirance sexuelle envers autrui) est une réalité, et cela n’empêche pas les personnes concernées d’être épanouies. Sentez-vous libre, faites-vous confiance, tout est normal. Autrement, si vous avez un doute sur votre vie sexuelle, n’hésitez pas à en parler avec un.e sexologue ou avec un médecin.

Imaginons que, demain, je veuille davantage cultiver mon « selflove » via le « sexlove » – en gros, en accordant plus de place à mon bien-être sexuel dans mon train-train quotidien. Avez-vous un exemple de routine à me donner pour renforcer ma connexion avec ma sensualité ?

Il faut prendre conscience du pouvoir érotique de son corps, en le regardant vraiment devant un miroir. Vous pouvez par exemple poser de façon sensuelle devant la glace, en massant votre corps avec de l’huile. Si vous le souhaitez, n’hésitez pas à accompagner votre rituel de reconnexion de quelques coups de pouce sensoriels, par exemple en allumant un bâtonnet d’encens aphrodisiaque. Votre corps est beau : prendre conscience de sa force et de sa singularité fait toute la différence.

Je songe aussi à tous ces couples qui vivent ensemble depuis longtemps et dont le désir tend bien souvent à se tarir au fil des années. Bien sûr, c’est un phénomène qui n’a rien d’anormal, mais certaines personnes en souffrent peut-être, avec une impression d’avoir une sexualité au point mort. Quels conseils ou astuces leur donneriez-vous pour se retrouver autrement sous la couette ?

L’intimité physique est renforcée par l’intimité émotionnelle. Aussi, avant d’essayer de casser la routine sexuelle, prenez le temps de vous retrouver autour de moments de qualité. Il peut s’agir de faire un jeu de société, de pratiquer un sport ensemble, de faire une activité manuelle, etc. Bref, des moments avec des dialogues, de la complicité, pour vous reconnecter l’un à l’autre. Ensuite, redécouvrez vos corps avec un massage (notre huile de soin Massage & Corps peut être votre complice lors de ces précieux moments à deux). Vous verrez qu’en faisant ainsi, vous en apprendrez encore l’un.e sur l’autre !

Les barrières s’effondrent, on parle de plus en plus d’intimité sans tabou ; cela a du bon. Le revers de la médaille, c’est que certains et certaines parmi nous peuvent vivre cette libération de la parole sexuelle comme une injonction au bonheur et au bien-être. Paradoxalement, c’en devient un facteur paralysant. Comment réussir à séparer le bon grain de l’ivraie dans l’intimité de nos foyers ?

La parole se libère, mais cela ne signifie pas qu’elle nous rendra heureux.se si nous la suivons. Faites-vous confiance pour aller chercher des informations et des conseils qui vous font du bien. De même, n’hésitez pas à les laisser de côté si vous avez l’impression que, finalement, ce n’est pas l’idéal pour vous. Testez avec enthousiasme ce qui vous fait envie et ne gardez que le positif pour vous et vos relations.

Rejoignez-nous!
-10% sur votre première commande